Comment récolter la sève de bouleau soi-même ?

par Gaëlle PRO
cure sève de bouleau printemps récolter soi-même diy
  • 179
  •  
  •  
    179
    Partages

C’est la saison de la sève de bouleau !
Même si la météo prétend le contraire, nous sommes bien aux portes du printemps !
Saison où la nature se réveille, les oiseaux nous servent leur sérénade, les bourgeons commencent à se pointer, j’ai même déjà croisé quelques arbres en fleurs !

C’est exactement à cette période stratégique que se récolte la sève du bouleau.

Vous la voyez arriver en fanfare dans vos magasins BIO au prix moyen de 15€ le litre … et vous vous demandez bien ce qui pourrait se cacher dans cette boisson pour valoir ce prix ?!

Je me suis posé la question pendant des années sans vraiment creuser le sujet.
Il était hors de question pour moi de payer ce prix pour une boisson, aussi bonne et magique soit-elle 😉

Jusqu’à la semaine dernière !

Vous commencez à connaître mon amour pour la forêt !

Je prends un bain de forêt par semaine en moyenne et chaque balade me réserve son lot de surprises et de découvertes !

La semaine dernière, l’ami qui m’accompagne dans mes connexions à la nature, m’a proposé de m’apprendre à récolter la sève de bouleau ! #mercicoach

Expérience faite ! J’étais comme une enfant devant le père Noël … subjuguée par ce que la nature a à nous offrir … et, depuis, le bain de forêt hebdomadaire s’est transformé en bain quotidien 😉 le temps de la saison !

Laissez-moi vous raconter pourquoi et comment récolter vous même ce délicieux nectar.

Pourquoi je vous parle de la sève de bouleau ?

Le bouleau est utilisé depuis l’antiquité. Que ce soit son écorce, ses feuilles ou sa sève, il semblerait que le bouleau ait plus d’un tour dans son sac 😉

Au fil du temps et des époques, différents médecins se sont accordés pour prêter à la sève de bouleau des vertus essentiellement drainantes et minéralisantes.
Mais aussi des bienfaits sur les douleurs articulaires, sur les infections du système urinaire, sur la peau et même sur le cholestérol et la goutte !

En raison du manque d’études approfondies et sérieuses sur le sujet et en présence d’un marché particulièrement juteux autour du jus et de la sève de bouleau, je ne m’aventurerai pas à vous vanter plus que ça la liste de ses bienfaits pour votre santé.
Et ne vous le présenterai pas non plus comme un élixir, un remède miracle et tout le bazar que l’on peut lire autour du sujet.

J’ai bien conscience qu’au prix du litre actuel, un gros marché est en jeu et démêler le vrai du faux n’est pas dans mes compétences.

Non.

Aujourd’hui je vais vous parler d’expérience avec la nature.
Je vais vous parler d’alimentation vivante.
Pure.
Naturelle.
Gratuite.
Je vais vous parler d’autonomie et de système D

Ah oui et du plaisir des choses simples aussi 😉

La sève de bouleau, qu’est ce que c’est ?

La sève de bouleau que nous consommons et qui se vend à prix d’or sur le marché est en réalité, la première sève montante après l’hiver.

Elle ressemble plus à de l’eau qu’à de la sève.
C’est pour cette raison que parfois vous entendrez parler d’eau de bouleau.

Même couleur, même consistance que l’eau. Seul le goût est différent.

Cette première sève monte des racines jusqu’aux branches pour réveiller la vie et faire éclore les bourgeons et les premières feuilles au printemps.

Réveiller l’arbre après plusieurs mois de repos hivernal est une sacrée mission ! Elle est donc particulièrement chargée en minéraux et en nutriments.

Son boulot ( 😉 ) est stratégique et nécessite des ressources importantes !

Ce sont donc ces ressources qui nous intéressent !

cure sève de bouleau printemps récolter soi-même diy jus de bouleau sucre de bouleau écorce de bouleau
Crédit : Gaëlle PRO – Ce ne sont pas des bouleaux mais bien la forêt où je les trouve 😉

Quand récolter la sève de bouleau ?

Sa mission étant ponctuelle, elle n’est donc “disponible” que très peu de temps dans la saison.
La sève de bouleau se récolte entre fin février et début avril selon votre région et selon la météo …
Il est donc très important d’être connecté à la nature, de l’observer et de l’écouter pour savoir quand commencer sa récolte.

Elle est bonne tant qu’elle reste limpide ! Dès qu’elle devient blanchâtre, il est temps de vous arrêter.

Qu’y a-t’il de si bon dans la sève de bouleau ?

Je vous expliquais, un peu plus haut, que pour activer le réveil de l’arbre à l’aube du printemps, la première montée de sève se chargeait de nutriments !

Pour mener à bien sa mission, voici la liste de ses principaux composants actifs :

Des acides de fruits, dix-sept acides aminés, beaucoup de minéraux et d’oligo-éléments tels que calcium, potassium, magnésium, phosphore, zinc, manganèse, fer, chrome, sélénium, cobalt, or, silicium, cuivre et lithium.

Donc, disons que même sans grosse étude scientifique sur la véracité de ses bienfaits drainant et dépuratif, on serait fou de se priver de tout ça !
Leur concentration aux 100 grammes n’a rien d’exceptionnelle, en revanche ils sont bien assimilables par l’organisme, donc il s’en perd très peu après digestion !

Sachant que chaque inter-saison est toujours un peu un challenge pour notre immunité, ce mélange assez complet est plutôt le bienvenu !

Encore plus s’il est gratuit 🙂

Ça va sans dire, mais ça va toujours mieux en le disant ! (Et en le répétant !)

Le bouleau cache d’autres secrets ?

En effet, d’autres parties du bouleau sont utilisées en compléments alimentaires ou en cosmétiques, comme ses feuilles et son écorce.

Ne pas confondre donc la sève de bouleau avec le jus de bouleau ou le sirop de bouleau !

Le jus de bouleau s’obtient par décoction des feuilles.
Le sirop de bouleau, de son côté, s’obtient à partir de la sève, que l’on aura fait évaporer pour en récupérer les sucres. Un peu à l’image du sirop d’érable.
L’écorce est également utilisée en décoction.

Ils sont moins chers, mais aussi moins frais et moins concentrés 🙂

Enfin, moins cher qu’en magasin ! Parce que notre sève à nous est gratuite !
Donc difficile d’être moins cher que gratuit 😉

cure sève de bouleau printemps récolter soi-même diy jus de bouleau sucre de bouleau écorce de bouleau
Crédit : Gaëlle PRO

Comment récolter la sève de bouleau facilement ?

Dans un premier temps, il est absolument PRIMORDIAL de bien choisir son arbre !

Sa teneur en nutriments dépend de sa situation mais sa teneur en pesticides et autres polluants aussi … !
Donc :

– Choisissez un arbre en plein cœur de la forêt. Eviter les grands axes routiers et les régions agricoles et/ou industrielles.
– Choisissez le suffisamment âgé : plus de 20/30 cm de diamètre idéalement.

Dans un second temps, percez le tronc à l’aide d’une vrille ou d’une petite perceuse manuelle.

– A moins d’un mètre de hauteur.
– Sur 3/4 cm de profondeur maximum.
– Un diamètre de 6 à 8 mm suffit largement.

Équipez votre installation avec un tuyau souple du diamètre de votre trou et une bouteille d’au moins 1 litre ou un bidon.

Percez le bouchon et glissez y l’autre extrémité du tuyau ! Le tour est joué !

Vous pouvez attacher votre bouteille à l’arbre avec une ficelle ou une sangle afin d’éviter tout accident avec la faune sauvage 😉
Notre première bouteille, même bien attachée, a été un peu écrasée par les sangliers de passage 😉

L’année prochaine on anticipera une installation plus solide et plus durable aussi avec un contenant en verre.

Respect de la nature

Il me tient vraiment à cœur d’inclure ici quelques notions de base de respect de la nature et de tout ce qu’elle a à nous offrir.

Mes croyances et mon engagement spirituel n’engagent que moi !

Toutefois, il me parait sain et important de savoir demander à la nature le droit de se servir, et de la remercier une fois la bouteille pleine.
Même en pensée, cet acte de gratitude vous renforce dans votre respect au vivant, quelle que soit son espèce.

Enfin, lorsque vous vous servez, n’oubliez pas que l’arbre lui reste où il est.
Veillez donc à ne pas le blesser outre mesure.
Un seul trou suffit.
Un faible diamètre suffit.

Lorsque vous avez terminé, rebouchez le trou avec une cheville en bois ou un morceau de branche de bouleau taillé à la juste mesure pour aider sa cicatrisation et éviter qu’il ne perde sa sève inutilement.

Un arbre adulte produit en moyenne 200 litres de sève par jour !
Avec cette technique vous pouvez en récolter de 1 à 5 litres par jour facilement, ce qui est très peu au regard de la production journalière.

Aucun risque d’épuiser l’arbre si vous appliquez la méthode avec respect et précision.

Nous parlons, ici, d’une simple consommation personnelle.

cure sève de bouleau printemps récolter soi-même diy jus de bouleau sucre de bouleau écorce de bouleau
Crédit : Gaëlle PRO – 1L250 de récolte

Comment la consommer ?

La sève de bouleau peut se boire toute la journée mais elle est plus efficace le matin à jeun.

En cure, il est préconisé de boire un verre de 150-250 ml par jour.

Toutefois, la sève de bouleau est réputée pour activer et accélérer la diurèse (la création et le circuit de l’urine).

Si vous avez des points de vigilance médicale au niveau des reins ou de l’appareil urinaire, je vous invite à consulter un médecin avant sa consommation.
D’autre part, en l’absence d’études précises et par précaution, la consommation de sève de bouleau est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 12 ans et aux personnes sensibles.
Si vous présentez une allergie au pollen ou à l’aspirine, la cure ne sera pas adaptée non plus, en raison de la présence des allergènes dans la sève.

J’ai goûté la sève pour la première fois à la sortie de l’arbre, directement !
J’ai d’abord eu un peu d’appréhension sur le goût … et puis, au début, j’ai trouvé “bizarre” de boire directement la sève sortie de l’arbre 😉 #débutante #sortiedezonedeconfort

Bon d’accord je dois avouer que j’étais un peu pétocharde !
Je m’attendais à un goût boisé … à un goût fort, bizarre … et en fait … rien de tout ça.

J’ai été très surprise par la fraîcheur et la neutralité du goût. Un petit arrière goût sucré tout de même 😉
En fait, on en boirait des litres sans problème tellement c’est doux et frais !

Directement du producteur au consommateur !

Fraîche, elle se conserve entre 3 et 5 jours au réfrigérateur.
Faîtes confiance à votre instinct, le goût et l’odeur vous le diront très vite 😉

Vous pouvez aussi la congeler en portion individuelle, pour pouvoir en consommer plus longtemps dans l’année, mais le bénéfice sera moins intéressant que lorsqu’elle est fraîchement consommée à la sortie de l’arbre.

Savourer l’instant

Finalement, cette fierté du fait soi-même additionné à la simplicité du mode de production sans intermédiaire ont réveillé l’enfant qui vit en moi 😉

Je vais FIEREMENT chercher ma récolte tous les jours ou tous les deux jours !

D’ailleurs la semaine dernière, Morgane cherchait à me joindre par message ! Je lui ai répondu (un brin espiègle) que je ne pouvais pas lui répondre immédiatement … parce que j’étais en courses 😉 en lui joignant la photo des 2 bouteilles en verres ci-dessus !
Elle m’a répondu qu’elle était FAN des rayons de mon supermarché 😉
J’avoue … moi aussi !

J’initie également mon petit bourgeon de 11 ans et nous en profitons pour nous connecter aux énergies bienfaisantes de la forêt … qui apaisent et calment les esprits citadins !

J’espère vous avoir donné envie de vous y essayer !

J’ai hâte de lire vos commentaires sur vos expériences personnelles en culture de sève de bouleau, locale, zéro déchet et gratuite 🙂

A vous les studios !

12 Commentaires

Vous aimerez sûrement ...

12 Commentaires

IRIS Root 25 mars 2019 - 9 h 48 min

J’adore cet article, la belle énergie respectueuse mais curieuse de la nature qui s’en dégage. Merci d’avoir partagé le mode opératoire avec précision, ça donne très envie de s’y essayer! C’est fou tout ce que la nature met à notre disposition, pour peu qu’on prenne le temps de s’y intéresser.

Répondre
Gaëlle PRO 25 mars 2019 - 18 h 18 min

Merci IRIS <3
La saison vient de se terminer, j'ai rebouché mon arbre cet après-midi en le remerciant chaleureusement !
Alors RDV l'année prochaine pour essayer ?

A très bientôt,
Gaëlle

Répondre
Laura 19 mars 2019 - 11 h 27 min

Coucou,

Merci pour cet article ! J’en ai vu dans mon magasin bio cette semaine et j’ai hésité.
J’ai bien fait de ne pas en prendre, je suis allergique au Pollen (yeux qui coulent, nez qui coule, peau qui gratte) !
Sinon, très bien ton système de récolte !

Belle journée,
Laura – Bambins, Beauté et Futilité

Répondre
Gaëlle PRO 19 mars 2019 - 11 h 43 min

Merci pour ton retour Laura 😉
En effet, tu as bien fait ! Et je trouve la désinformation énorme sur le sujet au profit de la filière !
Ça me tient vraiment à cœur de ne pas entrer dans ce jeu du produit miracle 🙂

Ça va pour beaucoup mais pas pour tous ! Et c’est important de le dire clairement.
Belle journée également,

A bientôt,
Gaëlle

Répondre
Belle Demain 19 mars 2019 - 0 h 49 min

Hello les filles 🙂
Merci Gaelle pour cet article je ne savais pas que la sève de bouleau se consommait !
Mais bon c’est bien dommage car je suis allergique au pollen. Par curiosité, de quel côté fais-tu tes bains de forêts ?
Ça donne bien envie de faire pareil en tous cas.

Répondre
Gaëlle PRO 19 mars 2019 - 10 h 02 min

Hello Jade,
En effet les allergiques au pollen sont privés de sève de bouleau ! Elle est chargée d’allergènes donc autant éviter une crise !

Je fais mes bains en forêt de Sénart ou de Rougeau dans le sud de l’île de France, je te le conseille c’est un vrai remède à tout 😉

Je t’embrasse
Gaëlle

Répondre
Nathalie 18 mars 2019 - 18 h 02 min

Super cet article qui nous présente une technique simple et accessible tout en donnant les conseils pour respecter l’arbre après le prélèvement.
Merci !!

Répondre
Gaëlle PRO 18 mars 2019 - 20 h 36 min

Avec plaisir Nathalie 😉 ça me tient vraiment à cœur de sensibiliser chacun au respect du vivant dans son ensemble !
Merci à vous d’y être sensible, ça me touche beaucoup !
A très bientôt,
Belle soirée,
Gaëlle

Répondre
Carnet Green 19 mars 2019 - 9 h 48 min

Cette année je teste pour la première fois la cure de sève de bouleau. C’est vrai que le prix est assez élevé… J’espère que l’année prochaine je trouverai un bouleau en forêt !

Répondre
Gaëlle PRO 19 mars 2019 - 10 h 04 min

Mais tellement !!
J’hallucine sur les prix … mais en même temps ça me rassure ! J’aime autant que ça ne devienne pas un produit de grande consommation … gâché et surexploité !
Mais quand tu sais comment faire toi-même, autant économiser et se faire plaisir en même temps !

A très bientôt,
Gaëlle

Répondre
Ludivine JOLY 18 mars 2019 - 17 h 53 min

Bonjour les filles ! Je vous suit depuis le début, mais c’est la première fois que je commente 🙂 J’ai lu votre article ce midi, et à l’instant, en allant promener mon chien, bim ! je tombe sur un monsieur qui se fait sa petit récolte de sève sur un bouleau le long du chemin ! Y’a parfois de ces coincidences. Du coup on a discuté un peu, et au début il a cru que j’allais raler parcequ’il m’a tout de suite dit que l’arbre cicatrise bien 😉 puis quand je lui ai parlé de ma lecture du matin il s’est détendu et on a pu échanger. A l’occasion j’essaierai je pense ! Bonne semaine à vous. Ludivine.

Répondre
Gaëlle PRO 18 mars 2019 - 20 h 34 min

Bonsoir Ludivine,
Une synchronicité pareille je crois que c’est un SIGNE gros comme une maison que le bouleau t’appelle 😉
C’est super chouette que ce monsieur ait accepté d’échanger et d’en parler avec vous !
Merci pour ce premier commentaire,
Au plaisir de te relire bientôt,
Belle soirée,
Gaëlle

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Notre site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez les accepter, consulter notre politique de confidentialité ou tout simplement les refuser. Dans ce dernier cas, nous ne pourrons pas vous garantir une navigation optimale. Accepter Politique de Confidentialité

Politique de confidentialité & Cookies
Pour bien commencer, téléchargez le guide "La magie d'un budget maîtrisé"

En acceptant le guide, vous acceptez également de recevoir nos conseils et astuces, directement dans votre boite email, avec nos Petites Graines du Lundi. Si elles ne vous correspondent pas, vous pourrez vous désinscrire très facilement à tout moment. Nous nous engageons également à ne jamais revendre ni céder vos coordonnées personnelles. Notre politique de confidentialité est disponible en bas de page sur le blog ! Merci ;-)